un Vapexpo sans modeur, c’est chiant

Le premier salon de la vape a eu lieu ce week-end à Bordeaux. C’était un rendez vous très attendu par les professionnels et par les consommateurs.

Le marketing arrive en force

D’un point de vue professionnel c’est une très grande réussite. Ce rendez-vous permet les synergies. Les "grands" du secteurs ont déployé tout leur savoir faire pour mettre en avant leur marque. Des stands attractifs dans lesquels on vous invite à boire un verre et goûter du liquide, hôtesses en mini jupe ou blouse blanche, tout est bon pour se démarquer. La force du marketing. On est déjà loin de la vape d’il y a 2 ans.

Du liquide, encore du liquide…

70%, sinon plus, du salon est envahi par les fabricants de liquide. Nous avons pu découvrir les nouveaux acteurs de ce marché, les fabricants de produits cosmétiques. Entre le dentifrice et une crème anti-hémorroïde, il est désormais normal de produire votre e-liquide. La vapologie, de plus en plus une science de laboratoire, de moins en moins une histoire de goût.

Le matériel: du consommable

Coté matériel, hormis Titanide distribué par Cigaverte, Creavap par Vapostore, et House of mod présent sur le stand de House of liquide, c’est le vide sidéral. Chinoiserie en tout genre, et c’est tout. Pas un seul artisan, pas un seul modeur. J’ai même vue des cartouches pré-remplies, et des jetables. Le rêve de tous les visiteurs. Payer 5€ pour ça, ça m’aurait fait mal.

Pourtant nous étions là, moi (Mod in France), Aniki et Takinni (Animodz), Leo et Anne Claire (Vaponaute), Quentin (La Vaperie). Oui les modeurs français sont venus participer à la fête, sans en être. Difficile de rivaliser face aux gros du secteur qui ont allongé les billets pour acheter l’emplacement et le décorer.

Des conférences

Nous avons pu assister à quelques conférences intéressantes, surtout celles ayant attrait à l’aspect médical et réglementaire. Médecins, spécialistes du liquide, des normes, administrateurs de forum, reviewers, tous ont eu la parole, mais là encore pas un seul modeur n’a été invité à s’exprimer. Etrange, surtout quand on parle de la vape d’expert.

Le commercial a pris le dessus

L’Aiduce était invité, bien caché. J’ai mis un bon moment avant de les voir. L’EFVI a partagé le même stand. Normal pour un stand offert diront certains, et la conscience tranquille… dommage, ils n’ont pas "flyer" l’entrée du salon.

Et demain ?

Demain, mais surtout en mai, c’est un professionnel de l’organisation de manifestation en tout genre qui organise un salon à Paris. VDLV a déjà annoncé ne pas vouloir y participer. Pourquoi ? L’organisation sera surement au niveau, le marketing sera le même qu’au vapexpo. Et l’entrée sera gratuite.

Ma conclusion personnelle

En tant que professionnel je ne regrette pas le déplacement. J’ai été très bien accueilli par les boutiques, les fabricants de liquide et les différents "pseudo" sur lesquels j’ai pu mettre un visage. Mais si j’y étais allé comme un simple consommateur j’aurais surement préféré un bon gros vapéro… Il faudrait revoir la copie pour que ce type de salon ne devienne pas un simple rendez vous de professionnels. 80% des visiteurs étaient équipé de mod, et pas un stand de mod en vue…

Appel à la mobilisation !!!

Tweet bomb, manifestation virtuelle, spammage des boites mail de nos députés, propos digne d’une soirée trop alcoolisée tenus sur les forums, avatar "pas content", pourrir les pages d’actualité des journaux en ligne… Tout ça est totalement inefficace.

La seule alternative légale possible et potentiellement efficace c’est la pétition d’initiative citoyenne de l’EFVI. Si nous obtenons le nombre de signature, c’est par la lois que nous gagnerons.

Mais à quoi sert cette pétition si personne ne sait qu’elle existe ? Car rappelons la situation actuelle du marché, seulement 9% des ventes actuelles se font sur internet, 91% des vapoteurs fréquentent les boutiques réelles. Boutiques réelles qui bien souvent, de plus en plus souvent, sont tenues par des vendeurs peux intéressés par l’actualité de notre vapoteuse.

2millions de vapoteurs en France, pour 4000 à 5000 vapoteurs actifs sur les forums. On le voit bien, la pétition n’a recueilli que 3000 signatures…

Alors quoi faire ?

Il va falloir se sortir les doigts du cul. Imprimer des flyers. Aller voir toutes les boutiques, surtout celles que les experts qualifient de "pourrie". Aller discuter. Expliquer. Convaincre. Poser un tas de flyers. Y retourner et recommencer à convaincre.

Il est temps d’agir réellement. Réellement c’est dans le monde réel. La réalité virtuelle: CA NE MARCHE PAS !!!

5000 flyers ça coûte 50€. Mettez vous à 5, 10€ chacun, c’est le coût de la cotisation à l’Aiduce et vous faites la tournée de TOUTES les boutiques de votre ville… ou alors vous continuez à râler dans le vide.

Le site de l’EFVI: http://efvi-france.com/

La pétition à faire signer par tous vos amis format papier (attention il faut toutes les informations dont le numéro de carte d’identité), il vous faudra ensuite tout saisir à la main: http://efvi-france.com/wp-content/uploads/pdf/EFVI_Formulaire_collecte_de_signatures.pdf

La pétition à faire signer, format numérique: http://www.efvi.eu/index.fr.html#sign

Les flyers à télécharger: http://efvi-france.com/wp-content/uploads/pdf/flyer_A6_1.zip

Un site pas cher pour imprimer des flyers: http://www.rapid-flyer.com/6-flyers/181-10×14

Dans quelques semaines, chacune des commandes passées chez mod in france sera accompagné de flyers.

Article 18: adopté

C’est chose faite, notre très chère Europe vient de faire rentrer la cigarette électronique dans la directive sur le tabac. Une magnifique preuve de l’influence des lobby du tabac sur notre commission et notre parlement.

Qu’est ce qu’il va changer ?

- contenance des flacons limitée à 10ml (le DIY est mort)

- obligation d’étiquetage un peu à la manière d’un médicament (je vous promets que vous aurez de la lecture…)

- flacon sécurité enfant (on ne peut que s’en réjouir, ça existait déjà ceci dit…)

- réservoir de 2ml maxi (on ne sait pas encore si cela sera 2ml pour tous les réservoirs ou uniquement pour les réservoir pré-rempli)

- de la paperasse à remplir pour les fabricants de liquide et matériel (vue les scandales sanitaires de ces dernières années, on se demande si c’est bien utile)

- règle sur la publicité alignée sur les cigarettes (l’état français a pris les devants, ça arrive bientôt), big tobbaco est ravi

- interdiction de vente aux mineurs pour les produits contenant de la nicotine (l’état français va plus loin et interdira aussi le matériel et les liquides sans nicotine. Le décret d’application est en cours de relecture, ça arrive)

Voilà mes amis, nous entrons dans une nouvelle ère, la vape libre est morte.

 

Gravez vos mods !!!

Le début de l’année 2014 (bonne année) est chargé en bonnes nouvelles.

1000 abonnés

Nous avons franchi le cap des 1000 abonnés à ce blog et ça signifie beaucoup. Merci, merci et encore merci.

Twitter

Pour les fans du twit, le twitter de modinfrance est ouvert: https://twitter.com/ModinFrance

Réassort sur le site

De nombreux produits sont de retours en stock, à commencer par l’Anguis, l’Agama 510 laiton… les autres versions actuellement en rupture de stock seront réapprovisionnés d’ici 10 jours.

La gravure

Vous étiez nombreux à en faire la demande, c’est donc avec plaisir que je peux vous annoncer que vous pouvez désormais faire graver vos mods. La gravure se fait par pointe diamant. Ce type de gravure est d’une très grande élégance et d’une précision exceptionnelle.

Sur le site vous trouverez une banque d’images, mais vous pouvez aussi passer commande pour un motif personnalisé.
http://modinfrance.ecwid.com/simple-store#!/~/category/id=8449206&offset=0&sort=normal

Quelques exemples:

Agama dry laiton – gravure d’un saxophone (sur commande)

Agama dry laiton – gravure d’un saxophone

Gecko dry brossé – gravure d’un Capricorne

Agama 510 brossé – gravure d’un virus

Un colibri et une boussole

Passez une bonne journée

Article 18, la polémique.

Le trilogue s’est enfin accordé, et l’on en sait d’avantage sur ce fu(a)meux article 18 qui va régler le compte de notre vapoteuse.

Je ne vais pas décortiquer cet article 18 (que vous pourrez lire ici quand le serveur le veut bien: http://www.clivebates.com/?p=1747 )

Plusieurs lectures de cet article sont possibles

Les professionnels se réjouissent (mais pas nous)

La première lecture est très très très positive. Du liquide à 20mg/ml maxi, des réservoirs de 2ml maxi, des fioles de 10ml maxi. Parfait, ça correspond à ce qu’utilisent 99% des vapoteurs, et donc le fond de commerce des boutiques: ego + ce4 + fiole de liquide français. Le CACE (collectif de professionnels) s’est donc logiquement réjoui de cette nouvelle, ils ont sauvé leur tête. L’AIDUCE (association de consommateurs) aurait pu en faire autant… mais non.

Les utilisateurs avisés ne sont pas contents (nous aussi)

La deuxième lecture est déjà moins réjouissante, fini le DIY (cette pratique qui consiste à fabriquer son liquide soit même), fini les gros réservoirs (la plupart des atomiseurs réparables fabriqués par des artisans), et des grosses questions sur l’avenir des mods (il faut déclarer 6 mois à l’avance la sortie d’un produit). C’est vraisemblablement tout ça qui a freiné la réjouissance de l’AIDUCE qui prendra peut être le risque de compromettre un accord qui satisfait 99% des utilisateurs pour le 1% restant (dont je fais parti).

Les buralistes ne diront rien (mais n’en pensent pas moins)

Si j’étais buraliste, je serais ravi. Cet accord met en place une uniformisation du marché. Il faut désormais 6 mois pour permettre l’entrée sur le marché d’un nouveau produit. Autant dire que ça va sérieusement ralentir le développement. Fini les boutiques spécialisées qui ont la dernière nouveauté, une connaissance parfaite de la technique, du choix de liquide "exotique". Il suffit de vendre ce qui existe déjà. Une petite demi-journée formation, un resto, et on est prêt pour 6 mois. IMPECCABLE ! On fait un peu de place pour une gamme de liquide français, un choix de 10 batteries en couleur. Autant de CE4 et c’est parti.

Les modeurs sont morts (?/!)

La situation est critique. L’article 18 est très clairement orienté industrie.
Classiquement un règlement technique existe pour chaque type de produit (jusqu’à présent Mod in France respectait les réglementations existantes). Les fabricants européens s’engagent à respecter cette réglementation technique. Les états organisent des contrôles. Mais là, la démarche est inversée. C’est aux fabricants de prouver que… impossible pour des artisans. Demandez à votre boulanger de contrôler la teneur en gluten de sa farine… dans 6 mois il ne restera que les industriels comme Bannette. 6 mois c’est justement le délais imposé entre le dépôt d’un nouveau produit et sa date de sortie. 6 mois à attendre. On mange quoi, nous, pendant 6 mois, le pain rassi du boulanger mort ?

C’est justement notre réactivité à suivre les tendances, ou à les créer, qui fait notre force. Sortir une nouvelle technologie, un nouveau design. 6 mois c’est le temps qu’il faut pour que le nouveau produit ne sorte plus du tout. Mort !

Vous l’avez compris, Mod in France ne peut pas se réjouir de cet article 18. Mod in France conçoit ses produits pour les vapoteurs passionnés (ce fameux 1%) qui ne se contentent pas d’un choix restreint de matériel et de liquide. Malgré cela, Mod in France est membre du CACE et le restera. L’unité reste notre priorité. C’est la seule solution pour que l’on soit un peu entendu.

On respire, un peu

Si les fumeurs se rapprochent chaque jour un peu plus de l’arrêt cardiaque, il faut bien admettre que ce fameux trilogue provoque un peu le même effet sur les vapoteurs. Aujourd’hui les "fuites" nous permettent de respirer un peu. Les nouvelles du jour nous viennent de la députée allemande dr. Renate Sommer.

Chère Communauté Facebook,

Dans le cadre du trilogue sur la directive des produits du tabac, le Conseil des ministres et le Parlement de l’UE seraient maintenant sur la même longueur d’onde sur la cigarette électronique :
- Pas d’interdiction des cartouches rechargeables ,
- Au début, pas d’interdiction des arômes, mais des demandes de tests seront faites par la Commission pour la distribution et les comportements de consommation,
- Limite de la teneur en nicotine, peut-être 20 mg comme en France,
- Normes de sécurité strictes : (ingrédients purs et non-toxiques (à l’exception de la nicotine ) et autres…

En outre, l’initiative d’autonomisation de la Commission, d’acte législatif délégué, doit être stoppée : La Commission voulait pouvoir changer à l’avenir, de manière autonome, des éléments importants de la politique, sur la base de connaissances scientifiques. La Commission voulait pouvoir sélectionner toute étude (sur l’ecig) qu’elle aurait estimé appropriée. Il est demandé que seules les preuves scientifiques internationalement reconnues puissent être utilisées.

La dernière réunion du trilogue aura llieu la semaine prochaine.

Cordialement

Doctor Renate Sommer MEP

La source officielle, en allemand https://www.facebook.com/DrRenateSommer/posts/425693737557856
La traduction est proposé par Elvapote https://www.facebook.com/asso.elvapote/posts/677003782334500

C’est donc désormais un combat entre le parlement et le conseil des ministres d’un coté, contre la commission européenne qui encore une fois cherche à contourner la représentativité du peuple.

Europe To Lose

Le 8 octobre dernier, nous nous réjouissions de la décision du parlement européen de ne pas accorder le statut de médicament à la cigarette électronique.

Jouissance de courte durée.

Le trilogue (représentants du Parlement européen, du Conseil et de la Commission) s’apprête a remanier le texte adopté démocratiquement pour finalement interdire les fioles de liquides, les ecig conventionnelles, et imposer les modèles développés par l’industrie du tabac (mini ecig à cartouche préremplie, 5mg/ml de nicotine). Bref des merdes !!!

Ca ne s’arrête pas là.

Aujourd’hui le tribunal de commerce de Toulouse, dans un procès opposant un buraliste et son concurrent électronique, vient de classer la cigarette électronique comme un produit du tabac, offrant ainsi l’exclusivité aux buralistes. Le juge devenu législateur… On attend l’appel.

Tout est en place.

Retour à la case départ, ecig produites par Phillips Morris, vendues exclusivement par les carottiers.

La carotte, vous la sentez bien ?

Le monopole des buralistes conduira a une augmentation des prix. Ce qui réduira l’impact de la cigarette électronique, et conduira les fumeurs à le rester. Dommage.

Que fait l’état, que fait l’Europe ?

Rien. A suivre…