Archives de juillet, 2014

Le e-liquide Snake Oil qui était l’un des best sellers de l’année 2014 devra être retiré du marché.

Le e-liquide n’est pas le responsable de ce retrait, non, c’est son emballage qui pose problème. Étiquetage non conforme (la nicotine y est mentionné en % et non en mg/ml) et flacon non conforme (absence de sécurité enfant).

L’annonce est apparue aujourd’hui sur le site de 60 millions de consommateur, qui avait l’an dernier, à peu près à la même époque, fait un article très brouillon, mais dont on parle toujours, sur la ecig.

snake oil

 

Il ne reste plus qu’à faire ses courses à l’étrangers puisque la libre circulation des marchandises est l’un des grands principes de la communauté européenne…

 

PS:  étant moi même un grand fan de ce liquide, j’ai en ce moment une bouteille sous les yeux. On y retrouve le dosage en mg/ml, la liste des ingrédients, les différents pictogrammes nécessaire, les recommandations d’usage, ainsi que le symbole en relief pour les malvoyants. Il ne reste donc que la protection enfant à rajouter.

 

PS2:  après enquête, Tmaxjuices fournit des bouchons avec sécurité enfant, que les revendeurs distribuent avec le flacon qui est sellé.

 

PS3: 60 millions de consommateurs, c’est vraiment des c…

Publicités

Encore un modeur français cloné

Publié: 16 juillet 2014 dans Uncategorized

Un peu d’histoire

En 2012, c’est Tonio  qui voit arriver sur le marché un clone à l’identique  de son atomiseur réparable Clearome. Tellement dégoutté de la réaction des membres du forum sur lequel il avait élu domicile, il décida de jeter l’éponge. Tonio ferma son site, son youtube, son hébergeur d’image. Nous avons réussi à le retrouver 2ans après, il est toujours autant écœurer…

En 2014 c’est au tour d’Athea. Le clone est produit en Italie, quasiement au même prix que l’original, le clone deviendra plus confidentiel que l’original. Tellement anecdotique que peu de personnes ont eu connaissance de cette histoire. Athea était choqué, comme victime d’un vol. Heureusement la terre continue de tourner et les nouveaux produits d’Athea ont enterré ce clone qui ne restera pas dans l’histoire.

Toujours en 2014, c’est au tour d’E-go de se faire cloner un tube. Rien de péjoratif dans l’emploi du mot « tube » à la place de mod, vous comprendrez plus tard. Ego parlait hier sur son facebook d’attaquer avec son avocat. Nous verrons bien. En tout cas bonne chance.

 

La naissance d’un clone

On se demande parfois comment apparaissent les clones. Ce Steampunk est un exemple très intéressant car chaque pièce est unique, faite main et surtout numérotée.

–          Le tube

Le clone est numéroté 51. J’ai donc recherché et retrouvé ce Steampunk numéro 51 sur un forum étranger. Malheureusement le créateur du post a supprimé les images, mais google cache est notre ami.

 

steampunk pro-ms e-go

steampunk pro-ms e-go

Sur l’image ci dessus on peut constater qu’effectivement, le clone et l’original ont exactement la même décoration. Les cloneurs ont simplement passé le tube de l’original au scanner 3D, et hop une déco pour un tube. Les tubes sont gravés et seront tous identiques surement avec le même sérial 51. E-go fabrique d’ailleurs depuis peu des Steampunk par gravure laser. Le clone est disponible en 5 couleurs pour 3 matières différentes.

Cooper (cuivre), Black, Old cooper, old brass (laiton), SS (inox)

Cooper (cuivre), Black, Old cooper, old brass (laiton), SS (inox)

On peut se demander qui a envoyé ce mod en Chine… et surtout pourquoi ?

Les filetages de l’original sont des filetages de plomberie puisqu’il s’agit d’un « plumber mod », ceux du clone sont des filetages classiquement utilisés sur les mod (surement du M20x1).

–          Le caps 510

Connecteur

Connecteur

E-go, sur l’original, prend un bouchon de tuyauterie, qu’il perce, rainure puis y insert un connecteur 510 standard. Par derrière on observe que le connecteur est soudé au bouchon.

Le clone possède un connecteur taillé dans la masse, 2 rainures. Par derrière on voit un système de réglage permettant à la fois de régler la course du bouton mais aussi la profondeur du plot ce qui permet d’avoir un ato bien « flush ».

 

–          Le bouton

bouton

Là encore E-go prend des éléments de robinetterie qu’il modifie pour fabriquer sont ensemble bouton. Le bouton est petit, marqué du logo et n’est pas verrouillable.

Sur le clone c’est un bouton classique, beaucoup plus large et verrouillable, disposant de 2 évents de dégazage. On observe qu’il est rainuré comme l’identique mais ne possède pas les faces planes que l’on retrouve sur le raccord hexagonal que E-go retravaille.

 

 Est-ce vraiment un clone ?

Ni la marque Pro-MS d’E-go, ni le logo n’ont été repris.

Les cloneurs ont conservé uniquement le design du tube et les rainures sur le caps bouton, pour le reste c’est une pure création. Copier le design et refaire toute la partie technique, c’est bien un clone mais modifié.

Le clone ne possède pas le coté « bricolage » qui donne le charme d’un « plumber mod » et participe à l’esprit d’un Steampunk.  Néanmoins il possède quelques particularités techniques en plus (réglable et verrouillable)

J’en vois déjà certains appeler ça un clone gris…

 

Et demain ?

C’est donc le 3éme modeur français cloné. Hier à peine l’information commençait à circuler qu’une commande groupée se mettait en place… une communauté de consommateurs a remplacé une communauté d’utilisateurs. C’est la rançon du succès de notre vaporisateur.

Néanmoins les choses évolueront peut être un jour. Sur le facebook d’e-go on pouvait y voir la réaction de « Bru », administrateur du plus gros forum français, qui disait qu’il fallait lutter contre les clones et pas seulement contre celui-ci. Hey Bruno, tu attends quoi ?

Ce clone, qui possède un bouton original, un caps 510 original, n’a besoin que d’un tube original pour être un mod 100% original… c’est pourtant pas compliqué de faire un tube lisse avec 2 ou 3 rainures, et d’y apposer une gravure originale. Messieurs les cloneurs, au boulot et vous deviendrez des vrais modeurs.