Encore un modeur français cloné

Publié: 16 juillet 2014 dans Uncategorized

Un peu d’histoire

En 2012, c’est Tonio  qui voit arriver sur le marché un clone à l’identique  de son atomiseur réparable Clearome. Tellement dégoutté de la réaction des membres du forum sur lequel il avait élu domicile, il décida de jeter l’éponge. Tonio ferma son site, son youtube, son hébergeur d’image. Nous avons réussi à le retrouver 2ans après, il est toujours autant écœurer…

En 2014 c’est au tour d’Athea. Le clone est produit en Italie, quasiement au même prix que l’original, le clone deviendra plus confidentiel que l’original. Tellement anecdotique que peu de personnes ont eu connaissance de cette histoire. Athea était choqué, comme victime d’un vol. Heureusement la terre continue de tourner et les nouveaux produits d’Athea ont enterré ce clone qui ne restera pas dans l’histoire.

Toujours en 2014, c’est au tour d’E-go de se faire cloner un tube. Rien de péjoratif dans l’emploi du mot « tube » à la place de mod, vous comprendrez plus tard. Ego parlait hier sur son facebook d’attaquer avec son avocat. Nous verrons bien. En tout cas bonne chance.

 

La naissance d’un clone

On se demande parfois comment apparaissent les clones. Ce Steampunk est un exemple très intéressant car chaque pièce est unique, faite main et surtout numérotée.

–          Le tube

Le clone est numéroté 51. J’ai donc recherché et retrouvé ce Steampunk numéro 51 sur un forum étranger. Malheureusement le créateur du post a supprimé les images, mais google cache est notre ami.

 

steampunk pro-ms e-go

steampunk pro-ms e-go

Sur l’image ci dessus on peut constater qu’effectivement, le clone et l’original ont exactement la même décoration. Les cloneurs ont simplement passé le tube de l’original au scanner 3D, et hop une déco pour un tube. Les tubes sont gravés et seront tous identiques surement avec le même sérial 51. E-go fabrique d’ailleurs depuis peu des Steampunk par gravure laser. Le clone est disponible en 5 couleurs pour 3 matières différentes.

Cooper (cuivre), Black, Old cooper, old brass (laiton), SS (inox)

Cooper (cuivre), Black, Old cooper, old brass (laiton), SS (inox)

On peut se demander qui a envoyé ce mod en Chine… et surtout pourquoi ?

Les filetages de l’original sont des filetages de plomberie puisqu’il s’agit d’un « plumber mod », ceux du clone sont des filetages classiquement utilisés sur les mod (surement du M20x1).

–          Le caps 510

Connecteur

Connecteur

E-go, sur l’original, prend un bouchon de tuyauterie, qu’il perce, rainure puis y insert un connecteur 510 standard. Par derrière on observe que le connecteur est soudé au bouchon.

Le clone possède un connecteur taillé dans la masse, 2 rainures. Par derrière on voit un système de réglage permettant à la fois de régler la course du bouton mais aussi la profondeur du plot ce qui permet d’avoir un ato bien « flush ».

 

–          Le bouton

bouton

Là encore E-go prend des éléments de robinetterie qu’il modifie pour fabriquer sont ensemble bouton. Le bouton est petit, marqué du logo et n’est pas verrouillable.

Sur le clone c’est un bouton classique, beaucoup plus large et verrouillable, disposant de 2 évents de dégazage. On observe qu’il est rainuré comme l’identique mais ne possède pas les faces planes que l’on retrouve sur le raccord hexagonal que E-go retravaille.

 

 Est-ce vraiment un clone ?

Ni la marque Pro-MS d’E-go, ni le logo n’ont été repris.

Les cloneurs ont conservé uniquement le design du tube et les rainures sur le caps bouton, pour le reste c’est une pure création. Copier le design et refaire toute la partie technique, c’est bien un clone mais modifié.

Le clone ne possède pas le coté « bricolage » qui donne le charme d’un « plumber mod » et participe à l’esprit d’un Steampunk.  Néanmoins il possède quelques particularités techniques en plus (réglable et verrouillable)

J’en vois déjà certains appeler ça un clone gris…

 

Et demain ?

C’est donc le 3éme modeur français cloné. Hier à peine l’information commençait à circuler qu’une commande groupée se mettait en place… une communauté de consommateurs a remplacé une communauté d’utilisateurs. C’est la rançon du succès de notre vaporisateur.

Néanmoins les choses évolueront peut être un jour. Sur le facebook d’e-go on pouvait y voir la réaction de « Bru », administrateur du plus gros forum français, qui disait qu’il fallait lutter contre les clones et pas seulement contre celui-ci. Hey Bruno, tu attends quoi ?

Ce clone, qui possède un bouton original, un caps 510 original, n’a besoin que d’un tube original pour être un mod 100% original… c’est pourtant pas compliqué de faire un tube lisse avec 2 ou 3 rainures, et d’y apposer une gravure originale. Messieurs les cloneurs, au boulot et vous deviendrez des vrais modeurs.

Publicités
commentaires
  1. Je ne suis pas là pour lancer une polémique ou quoi que se soit, donc ne pas prendre ce qui suit comme une attaque mais comme une interprétation personnelle de l’évolution des clones/cloneurs et je peux me planter lamentablement dans ma vision 😉
    Le 1er clone a avoir eu un super gros succès a été le Russian, clone du Kayfun avec des améliorations que le Kayfun a repris après.
    Maintenant si on se rend sur les sites de certains cloneurs bien connu, on se rend compte qu’il commencent à faire des créations assez sympathique, peut être qu’ils ont acquis un savoir faire en clonant et que maintenant ils peuvent se lancer dans des modèles originaux. Ces créations ne manquent pas de défauts sur le papier, à voir en utilisation.
    Mais si les cloneurs deviennent des créateurs alors le clonage aura servi à quelque chose, faire avancer leur savoir faire et ainsi pouvoir se lancer dans la création pure.
    En tout cas j’espère vraiment que cette analyse est la bonne car un clone 1:1 ça sert pas à grand chose, par contre s’inspirer d’une chose existante, voir les défauts, essayer de les corriger, modifier le design général et sortir un ato mieux pensé c’est ce qui fait avancer la vape 😉
    Je sais que les moddeurs essaient de tenir compte des remarques des utilisateurs et que ce n’est pas toujours facile de modifier une création, le temps, l’argent à investir, etc.
    En tous les cas, je tire mon chapeau et reste toujours admiratif du travail réalisé par un moddeur quel qu’il soit car même si la réalisation à l’air simpliste d’aspect, il y a toute une démarche pour arriver au résultat final, sans parler de l’investissement personnel et financier.

  2. Alekhine dit :

    (je cite) : «  » »Mais si les cloneurs deviennent des créateurs alors le clonage aura servi à quelque chose, faire avancer leur savoir faire et ainsi pouvoir se lancer dans la création pure. » » »

    Tout à fait.
    Exactement comme les guerres ont permis une avancée spectaculaire dans la création de cercueils et prothèses.

    Je pense plutôt qu’un modeur qui sert à quelque chose est un modeur qui crée sans spolier la propriété intellectuelle, c’est à dire tout le travail, l’argent, le temps passé en amont sans gagner un centime. Ça, c’est du travail propre et moral dans le respect des règles.
    Tout le reste ne m’inspire qu’une tique plantée dans la carotide de mon chien.

  3. krys dit :

    Tout le monde copie tout le monde. De temps en temps, l’un sort une trouvaille, reprise ensuite par des modeurs qui s’en inspirent. Plusieurs drippers reprennent les cuves de l’origen, le stingray est un nemesis relooké moins versatile, le switch caravela est reproduit sur certains mods originaux, le Fogger copie l’aqua, l’Xpromiser mixe plusieurs atos, etc… alors crions au scandale sur l’ensemble des productions d’où qu’elles viennent.
    Tant que ce clone restera en l’état, le modeur n’a pas de soucis à se faire, mais il ne manquerait plus que la copie soit plus agréable à l’utilisation.
    « Exactement comme les guerres ont permis une avancée spectaculaire dans la création de cercueils et prothèses. » : comparaison que je trouve disproportionnée, mais qui fait partie des excès de langage qu’on a pu noter à chaque fois qu’une idole vacille. J’ai même lu que nos retraites et la sécurité sociale seraient mises en péril par les cloneurs.
    Sur 1.5 millions de vapoteurs hexagonaux la plupart le sont encore sur ego/stardust et aucun français n’est concurrencé. Par contre ceux qui en vivent, pas tous grassement, ont quand même bien les retombées de la popularisation de la e-cig par les chinois, certains qui les fusillent ne seraient même pas là pour en parler ou ouvrir des billets. Ils ont même la chance qu’ils n’aient pas déposé le brevet du principe. Alors, qui pille qui et qui profite de qui ?
    Je n’ai aucune antipathie envers ce modeur, mais ces productions ne m’intéressent pas, de même que la copie : je n’ai aucune inclination pour cette esthétique, même si je reconnais que son travail est tout a fait honorable car il se rapproche beaucoup plus de l’artisan, tel qu’on l’entend, que d’autres.

  4. Alekhine dit :

    C’est une bonne question que de s’interroger sur « qui profite de qui ou de quoi », en effet.
    J’aurais vraiment tout lu sur les clones et la violation de la propriété intellectuelle, j’en suis mort de rire, comme par exemple :
    – La copie fonctionne mieux que l’original.
    – Être cloner est un honneur et aide le créateur.
    – C’est normal, tout appartient à tout le monde.

    Et j’en passe des croustillantes lol

    En fait la violation de la propriété intellectuelle profite à beaucoup de monde.
    – Aux acheteurs de clones d’abord ; c’est les mêmes qu’on croise avec des copies de Ray Ban sur le nez et les pieds dans des choses qui ressemblent à des Nike. C’est ceux là aussi qui viennent sur ce genre de sujet pour essayer justifier ce vol (il y en a plein au bord de la route à la frontière italienne aussi, les douanes ne chôment pas). Ils le font de deux manières : Le bourrin prétend clairement qu’il fait une bonne affaire en achetant d’immondes copies. Et le filou qui un discours laissant croire que c’est un avantage pour le créateur. Leur seul but est que l’arnaque perdure..

    – Le vendeur de clones : Alors pour eux c’est le pied. Il y tellement de pigeons capables de croire que le matériel vaut presque l’original qu’il est certain de pouvoir se gaver sur leurs dos.

    Le problème, et on le constate plus haut en lisant l’article, c’est que ça dégoûte de créer. Je le comprends très bien. On constate aussi que certains mettent la clé sous la porte. Mais l’acheteur de clones s’en fout royalement ! Il achètera des clones d’autre chose… 🙂

    Ce que je leur souhaite, moi, c’est d’être touché directement dans leur emploi par la copie. Excellent apprentissage sur l’intérêt de protéger son emploi des sangsues.

    De toute façon les chances de faire entendre raison aux consommateurs peu scrupuleux est quasiment impossible. Il sont immensément plus nombreux que les créateurs. Ainsi pour 1 commentaire de soutient au créateur il pourrait y avoir 100000 commentaires tentant de justifier le vol de propriété intellectuelle, tout simplement parce que ça touche au portefeuille. On vit à une époque où les kékés se la pètent avec une fausse Rolex au poignet. Qu’est-ce qu’on peut faire contre ce manque de jugeote et de discernement ??

    Un beau jour le résultat sera là : la disparition de la création artisanale, il vaudra mieux créer chez LVMH ou équivalent et investir des kilos d’euros en avocat.
    Après ça, les chinois devront se bouger pour inventer le feu, faudra bien qu’ils mangent un jour sur leur propre compte !

  5. Ronan dit :

    Après avoir discuté avec plusieurs personnes préférant les clones aux modèles originaux, une seule idée revient majoritairement : le prix. Comme dit plus haut, on est passé de la création à la consommation pure et simple… pas évident de faire comprendre à un quidam que le savoir-faire original se paye.

  6. nico dit :

    yop 🙂
    s’il te plait, fais un effort sur l’orthographe, ça pique les yeux de te lire :/

  7. Hainaut David dit :

    Mais quand même quand on voit le prix de certains originaux je trouve ça exagérer chacun à le droit de vapoter avec des chouettes objets… clones ou pas clones … je ne vois pas pourquoi ce ne serait que les nantis qui pourraient se payer le chouette matos….

    • Alekhine dit :

      Étrange raisonnement !?
      S’il était vrai que seuls les nantis pourraient se payer ces mods ça resterait très vrai malgré les clones : il est tout à fait normal qu’un matériel de piètre qualité, moins bien conçu, et/ou dont on a volé la propriété intellectuelle (et donc le coût induit par l’étude de départ) soit moins cher 😮

      Sauf à penser qu’une copie de la Joconde vendu chez Ikea vaut loriginal…
      Dans ce cas personne ne peux plus rien pour celui qui le pense :-/

    • Pascal dit :

      Je roule dans une vieille voiture, pourtant j’aimerais bien avoir une belle berline allemande. Mais j’aime les originaux plutôt que les clones.faut dire qu’il n’y a pas de clones pour les berlines allemandes. Et je ne suis pas, loin s’en faut, un nanti.

  8. elmo dit :

    Salut,

    Perso je ne vape pas…mais j’ai tout de même envie de laisser un petit message ici. Il fut un temps jadis où j’avais une petite boite dans un secteur (2 roues) très fortement touché par le « clonage ». J’ai toujours refusé de vendre ce genre de matos pour plusieurs raisons :

    La première étant bien entendu que c’est du « faux ». Tout le monde comprend pourquoi, donc je ne développerais pas.

    La deuxième est que les clients pour du faux sont souvent barbants (voir plus…mais là j’ai pas envie de développer, ceux qui connaissent comprendront).

    Et la troisième c’est que j’aurais eu honte de vendre du faux à de tels tarifs, même si c’est 2 fois moins cher que l’original.

    De temps en temps des importateurs me contactaient pour me proposer leurs babioles. Et sans déconner, outre le fait qu’ils n’y connaissaient absolument rien pour la plus part (la totalité en fait…), j’étais à chaque fois atterré par les tarifs. Il faut quand même se rendre compte qu’avec les clones de tous bords, les marges revendeurs sont plus importantes en parlant pourcentage. Soit. Mais il arrive aussi très fréquemment que cette marge soit tellement importante que la marge réelle soit aussi supérieur avec le clone à moitié prix. Je m’explique un original à 200€ sur lequel le revendeur prend 30% ça fait 60€ de marge. Un clone vendu à 100€ avec 80% de marge ça fait 80€…

    Or c’est bien sur le tarif que la clientèle du clone tilte, pense faire une affaire et crache (souvent) à la gueule du créateur original. Si on parlait de matos à 1 500€ je ferais un effort pour essayer de comprendre (même si je n’y arriverais pas :)), mais là, franchement, non, je comprend pas. D’autant plus que je présume que les vapoteurs sont tous d’anciens fumeurs qui claquaient tous au minimum 6-7€ par jour dans le tabac soit plus que le prix d’un mod original tous les mois. Alors bon les mecs,euh…vous êtes sérieux ?

    Un autre exemple, je vendais des jantes en alu forgé à un tarif indécent, je l’avoue, jusqu’au jour où des clones se sont mis à pousser ça et là. Bien entendu à compter de là c’était fini avec ces jantes dont je n’en vendais déjà pas beaucoup avant. Par contre j’ai commencé à avoir des appels de « clients barbants » pour me baratiner sur le prix car on en trouvait maintenant à 200€ de ces fameuses jantes. 200€ !!! Mais bor*el c’est même pas le prix de l’alu brut et ils arrivent à l’usiner à l’autre bout du monde, le faire venir jusque chez nous et se sucrer généreusement au passage. Peu de temps après on a commencé à assister à des cas de jantes dont les flancs se coupent en deux…verdict : ce n’était pas de l’alu forgé, ni du 7075 taillé masse, pas même du 6061, mais un alu qui leur sert sans doute à faire des casseroles qui a été non pas usiné mais coulé sans doute aussi dans l’usine qui fait les casseroles. Et si vous avez déjà vu une usine de casseroles en Chine vous comprendrez que leur sécurité n’est pas au centre de leurs préoccupations, alors la votre…

    Par ailleurs, j’attire l’attention du consommateur sur le fait suivant : les revendeurs de clones sont des commerçants, taxés en tant que tels. Les créateurs locaux sont des artisans…allez voir comment ils sont taxés…et après demandez vous qui c’est qui vous la met profond.

    Pour ma part il est clair que si un jour je me mettais à vapoter, ce serait certainement pas avec du chinois. Et si certains hésitent à faire l’amalgame, moi je le fais et avec plaisir. Quel amalgame ? Allons…matos chinois = poubelle direct. Mais ce n’est pas pour autant que je leur jette la pierre, loin de là. Si ce matos existe ici c’est parce qu’il y a des importateurs bien de chez nous. Mais qu’on se rassure, le remède comme disait l’autre (Coluche je crois) n’est pas compliqué ; il suffirait de ne plus acheter pour qu’ils n’en vendent plus !

    Et si je rebadgeais des BX rouges avec le logo du Cavalinho Rampante ? C’est designé par Pininfarina aussi…

    Enfin bref, tout ça pour dire que je m’en fout. LOL. Non, c’est pas vrai, je m’en fout pas et j’ai les boules même. Mais c’est comme ça et pour la plus part je craint que malheureusement ce ne soit un mal qu’ils traîneront à vie…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s