Qui a réellement inventé la cigarette électronique ?

Publié: 18 juin 2014 dans Uncategorized

Passons en détail l’ensemble des inventions qui jalonne l’histoire de notre vaporisateur.

 

1927 / Joseph Robinson, américain, brevet validé en 1930 :  le vaporisateur électrique

« Mon invention concerne des dispositifs de vaporisation contenant des composants médicinaux qui sont chauffés électriquement afin de produire des vapeurs pour l’inhalation. Elle permet de fournir un dispositif pour un usage individuel qui peut être librement manipulé sans aucune possibilité de se brûler et qui est hygiénique, très efficace et si simple que n’importe qui peut l’utiliser. »

On n’y parle pas de cigarette électronique, mais on reste aujourd’hui proche de la définition de celle-ci (à condition de vouloir en faire un dispositif médical). A noté que le dispositif ne contient pas de batterie (normal en 1927), il est relié par un câble à une source électrique. La résistance chauffe directement les substances comme les inhalateurs actuels.

Le brevet : http://www.google.com/patents/US1775947 target= »_blank »
Joseph Robinson

 

 

1963 / Herbert A. Gilbert,  américain, brevet déposé en 1965 :  la cigarette sans fumée et sans tabac

« une cigarette sans fumée remplaçant le tabac et le papier par de l’air chauffé et aromatisé ». Le principe est de faire passer de l’air chauffé au travers d’une cartouche contenant un arome, un peu à la manière d’une cafetière à cartouche. La seule réelle invention encore utilisée aujourd’hui est l’apport d’un arôme.

Le brevet : http://www.google.com/patents/US3200819 target= »_blank »
Herbert A. Gilbert

 

1988 / R.J. Reynolds (société américaine) 

Il ne s’agit pas d’une cigarette électronique mais cette invention mérite sa place dans notre histoire. Le principe était de chauffer un aérosol à l’aide d’un morceau de charbon (comme le narguilé). Le tout est glissé dans un tube en papier ressemblant à une vraie cigarette et disposant d’un filtre. Evidemment l’aspect sanitaire n’était pas présent. Mais on retrouve dans cet aérosol des composants que l’on connait tous : Arome et surtout la Glycérine et la Nicotine inhalée.  La cigarette « Premier » fera un flop commercial, le gout n’étant pas terrible.
Reynold Premier
 

2001 / Stéphane Marc Vlachos, français, dépôt non reconnu

Il utilise une batterie au Lithium qui chauffe une résistance entourée d’une bourre en coton, actionnée par un bouton. Le liquide est composé de glycérine. Le brevet est en cours… affabulateur ou réel inventeur, se basant essentiellement sur les travaux de Gilbert et Robinson, le français n’a jamais réussi à faire reconnaitre son invention. Pourtant il est le premier à utiliser une batterie, et une mèche ou bourre pour retenir du liquide. Sans ça il n’y a pas de cigarette électronique moderne. Aux dernières nouvelles  il essaye toujours de faire reconnaitre son invention.

 

2003 / Han Lik (chinois), dépôt en 2004 : cigarette sans fumée à pulvérisation électronique

En 2000 il fait un rêve dit il, mais il ne se mettra à travailler sur la ecig qu’en 2003 et son brevet fût déposé en 2004. On y retrouve une batterie, une carte électronique détectant l’aspiration (switch automatique) et déclenchant la chauffe d’une résistance, le principe d’un liquide contenant de la nicotine (on ignore quel liquide). Le liquide est pulvérisé sur l’atomiseur (pas de mèche) à la manière d’un flacon de parfum.

Les seules réelles inventions de Han Lik sont le principe de switch automatique et la pulvérisation  (d’où le nom d’électronique). Le switch automatique n’est quasiment plus utilisée de nos jours (sauf sur les ecig jetable et quelques e-pipe) et la pulvérisation est obsolète.

Son produit sera commercialisé en 2004. Grace à un raccourci facile « première commercialisation = inventeur » il deviendra l’inventeur officiel de la cigarette électronique pour l’ensemble de la presse et donc pour l’ensemble de la population mondiale, sauf pour l’américain google…

inventeur ecig

Le brevet : http://www.google.com/patents/US20060196518 target= »_blank »
Han Lik

 

2009 / David Yunqiang Xiu (chinois), breveté en 2009 en Chine

Il invente le principe de la résistance chauffante, c’est amusant…  j’ai parcouru l’ensemble de son brevet, je cherche encore une invention.

 

Récapitulatif :

1927 / Joseph Robinson: principe de chauffe électrique

1963 / Herbert A. Gilbert: aromatisation d’une vapeur

1988 / R.J. Reynolds: glycérine nicotiné

2001 / Stéphane Marc Vlachos : utilisation d’une bourre/mèche et d’une batterie

2003 / Han Lik: switch automatique (utilisé sur les ecig jetable) et pulvérisation (plus utilisé)

Comme on peut le voir dans cet article, il n’y a pas un, mais des inventeurs. Il y a des brevets d’inventions. Chacun proposant un ensemble de principe mais aucun ne permettant à lui seul de faire une cigarette électronique. Un peu à la manière d’une automobile composée de roues, d’un moteur, de freins… et de Han Lik, il ne reste que le nom « électronique ».

 

Publicités
commentaires
  1. Toff dit :

    Dernier développement par l’industrie du tabac le vaporisateur à capsule ?

    • modinfrance dit :

      ça ressemble beaucoup au concept de 1927 😉 la capsule en plus

      • Toff dit :

        J’en ai parlé au buraliste de mon quartier, il m’a dit que ça ne prendrait pas : en cause, selon lui, le système se révélerait particulièrement irritant pour la gorge. Mais bon, c’est une conversation de comptoir, je ne sais pas d’où il tient ses infos…

  2. Zanza dit :

    Et que dire de la marque Emperor, qui sous couvert de la « caution » du « véritable inventeur » de la cigarette électronique, Herbert Gilbert, vend ses modèles dans un packaging pour le moins évocateur.

    http://emperorbrands.com/history/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s