Le protocole de 60 millions de consommateurs.

Publié: 27 août 2013 dans Uncategorized

En tant que fabriquant d’atomiseurs pour cigarette électronique, ce qui pourrait « polluer » le liquide m’intéresse en premier. A ce titre c’est la présence de chrome et de nickel (matière utilisée dans les résistances des atomiseurs) qui m’a d’abord interpellée.

Comment une mini e-cigarette pourrait être polluante? Pour cela il faudrait chauffer au rouge le métal pour avoir un dégagement significatif de particules. Vaper sur la bourre, avoir un goût infâme en bouche. A tel point que n’importe qui comprendrait qu’il n’y a plus de liquide dans la cartouche.

Me procurer le protocole devient alors mon objectif, comprendre pour apprendre, je remercie beaucoup la personne qui me l’a envoyé, elle se reconnaîtra.

60 millions de consommateurs protocole partie 1

60 millions de consommateurs protocole partie 2

Pour expliquer simplement comment cela fonctionne, une ecig est reliée par un tube de silicone à une machine qui aspire de l’air en continu, à un volume de presque 1L par minute. Toutes les 30s, au lieu d’aspirer l’air du labo la machine aspire dans la ecig pendant 3s.

Le protocole n’est pas très détaillé (indigne d’une vraie étude scientifique). Mais on fera avec:

– l’électrovanne qui s’ouvre et ferme 2 fois par minute est en inox, alliage constitué de fer, de chrome et de nickel. Et la machine mesure la présence de chrome et de nickel. Elle est peut être la première cause de pollution aux métaux.

– Combien de temps dure le test ? Ce n’est pas précisé. Si le test dure trop longtemps, la pauvre ecig va finir sur la bourre ou la fibre (à défaut de finir dans une poubelle). Ce qui expliquerait comment un atomiseur mal utilisé pourrait produire des polluants (chrome, nickel mais aussi de l’acroléine à partir de la glycérine végétale). C’est un peu comme s’étonner qu’une voiture qui roule avec des pneus lisses, après 100000km de test, glisse dans les virages.

– La machine mesure la pollution du laboratoire 54s par minute. Fallait oser quand même. Faire une dérivation par double vanne aurait-il ruiné le magazine ? Ou mettre la vanne coté pompe plutôt que coté e-cigarette (ce qui aurait par la même occasion écarté le risque de pollution métallique)

– « la solution de barbotage utilisée est fonction des produits recherchés », ça frôle le secret industriel. Invérifiable donc.

Et on n’en sait pas plus.
– Le volume des bouffées (950ml/s), 3s toutes les 30s est-il réaliste? J’ai un gros doute, mais pour ça il faudrait au préalable faire une étude comportementale sur un échantillon représentatif de vapoteur. Ce que bien évidemment le magazine n’a pas fait.
– Comment peut-on être sur que l’utilisation de l’e-cigarette était normale, imprégnation correcte de la bourre, pas de surchauffe? Un simple thermomètre aurait pu suffire. L’acroléine se forme à 200°C, comment peut on en retrouver dans ces tests?
– La e-cigarette était elle à l’horizontale ?

Les résultats obtenus seront comparés à la cigarette traditionnelle, mais sur quelle base ? Est-ce qu’une vraie cigarette a été branché sur la machine ? Les résultats obtenus parlent de quelques substances, mais dans la vraie cigarette il y en a des milliers. Si on passe de 4000 substances à 7 ou 8 c’est déjà un beau progrès, non ? Pourquoi alors se limiter à 7 ou 8 substances ? Pourquoi ne pas sortir des chiffres ? Utiliser des mots comme « significatif » ne signifie rien justement. Faire peur à 1 million d’utilisateurs semble être le seul objectif de cette pseudo étude. Employer le mot « étude » est même une insulte envers tous les scientifiques de la planète.

-Sans chiffre difficile de dire si la présence de métaux est inquiétante (on en retrouve naturellement dans tous les fruits et légumes bio qui poussent en terre, les meilleures, et dans les viandes)
-Qu’en est-il du goudron ? Evidemment il n’y en a pas dans la cigarette électronique, mais c’est la première substance cancérigène de la traditionnelle. Si on pouvait supprimer le goudron de la cigarette, on sauverait bien des vies. Ce que va faire la cigarette électronique à n’en pas douter (à commencer par la mienne).
-La présence de l’acétaldéhyde que l’on retrouve naturellement dans toutes les plantes, notamment la menthe, pourquoi trouver ça inquiétant ? Comme par hasard l’étude se limite à l’étude des arômes « menthe »… on inhale de la menthe depuis des siècles.

En tant que technicien scientifique je me garderais bien de tirer une conclusion médicale, je laisse ça aux vrais spécialistes.
Par contre je peux affirmer que ce test a été pratiqué par des amateurs et n’a aucune valeur scientifique. A présent, je comprends mieux pourquoi les journalistes de 60 millions de consommateurs ont pu trouver des taux « significatifs » de quelques substances (là où les vrais chercheurs ont échoué depuis des années, voir le rapport remis à madame la ministre de la santé) . Ils les ont tout simplement fabriqués par incompétences.

MAILLOU Yannick

Publicités
commentaires
  1. seb76 dit :

    purée … les blaireaux
    faudrait leur foutre un bon procès au cul tiens

    merci à toi

    • modinfrance dit :

      oui mais ça ne changerait rien à l’emballement médiatique d’hier.
      Aujourd’hui la pression est retombée, et c’est mieux ainsi.

      • seb76 dit :

        faudrait que qqun demande un droit de rectification des conneries dites hier
        les medias sont devenus puants à cause de leur besoin de buzz médiatique, le nombre de fausses informations, d’erreur de journalisme augmentent tous les jours
        il y a plus de désinformation de d’information

        c’est toute une profession qui doit se remettre en cause

      • Toujours les mêmes histoires avec les médias, tout est rabâché en permanence jusqu’à l’écoeurement, et tout retombe tel un soufflet, mais le mal est fait. Quoiqu’il en soit, j’ai arrêté de fumer grâce à la e-cigarette depuis 3 mois, je me sens beaucoup mieux et s’ils avaient fait autant de ramdam pour le tabac, je n’aurai jamais commencé à fumer. Alors qu’ils se calment et surtout qu’ils s’entourent de vrais experts avant de balancer des informations erronées.

  2. fly dit :

    c’est pitoyable, comment tirer des conclusions d’un tel travail !! Merci à toi Yannick.

  3. zouzzz dit :

    C’est clair, c’est pitoyable :  » le mot « etude » est vraiment une insulte a la science « . Merci pour le partage maya

  4. Sebetlesvap dit :

    Salut Yannick sa Vap? Bonne conclusion mais on s’ent doutais des incompétent qui désinforme, une belle bande de gland. Bonne continuation les rewiveur sont la!!! Et les Vapoteur aussi vapez haut et fort!!!!

  5. Gaël MATHIS dit :

    Ce qui est totalement incompréhensible, outre toutes les invraisemblances dont cette expérience chimique de garage (oui parce que tu as raison, étude n’est définitivement pas le bon mot pour décrire ce qu’ils ont réalisé) fait preuve, c’est qu’ils aient osé comparer leurs chiffres – soit dit en passant qu’ils ne nous donnent pas, c’est tout de même un monde d’utiliser des adjectifs qualitatifs plutôt que de se mouiller en donnant les résultats relevés – avec ceux d’une cigarette traditionnelle, mais basés sur une autre étude que la leur !
    Oui, puisqu’ils n’ont pas pris la peine de mettre une vraie cigarette au bout de leur engin de test, il n’y a donc aucune comparaison possible entre les chiffres de l’une et de l’autre… Et bien pour ce « grand magazine indépendant » et revue scientifique reconnue du grand public, c’est tout à fait faisable…
    Je crois surtout qu’ils y ont perdu leur crédibilité, mais qu’il serait bien trop facile de passer sur cette histoire sans aller plus loin, car je vous rappelle que leurs salaires, ce sont nos impôts. J’espère que le silence dont font preuve les médias aujourd’hui n’est qu’une préparation à l’après « crise de la e-cig », où la vérité sur la e-cigarette et ses avantages comme son innocuité, l’absence de « vapotage passif », j’en passe et des meilleurs seront au minimum autant clamés que sa pseudo dangerosité a pu être scandée dans la journée d’hier…

    • modinfrance dit :

      je crois malheureusement que nous allons en rester là.

      J’aurais bien aimé une contre-offensive en règle, mais ce n’est pas la stratégie qui a été choisi. Le temps médiatique est passé, il aurait fallu que je me procure cette étude dès hier matin pour que mon analyse ai une résonance dans les médias.

      C’est au public de la diffuser maintenant.

      On passe au temps politique. Et je compte sur mes confrères et amis pour faire le job dans les jours qui viennent.

  6. c est vrai que ca serait bien que les medias fasse une contre info pour expliquer qu ils se sont trompé … mais on peut rever , ca les arrangeaient tellement bien juste avant la commission de septembre … et si ca se trouve tout etait calculé et c etait fait expré .. en tous cas ils on vu qu on ne se laissait pas faire , mais nous les vapoteurs .. par contre les fumeurs qui hésitaient a se mettre a la vapote ba la ils vont encor plus hésiter voir carrément ne plus vouloir vapoter … bref entre la connerie de 60 millions de conso et le bourage de crane mediatique c est mal barré meme avec des preuves

    • modinfrance dit :

      c’est trop tard, hier c’était l’ecig, aujourd’hui c’est autre chose. Le temps médiatique est ainsi fait.

    • Gaël MATHIS dit :

      Oui et non… Certes ils peuvent essayer, mais il en va de leur crédibilité !^^

      La preuve, ils viennent de publier un « éclaircissement », en tout cas un nouvel article sur le sujet.

      Mais je sais que tu le sais déjà, puisqu’après avoir laissé mon com (VapoteurRemonté 😉 j’ai découvert le tien…

      Et c’est je pense en ne lâchant pas le morceau qu’on pourra provoquer une réaction. Au moins de la part de leurs concurrents par exemple (UFC Que choisir, qui est pour le coup indépendante car non gouvernementale, ce qui ne garantit pas l’absence de corruption bien sûr, mais tout au moins pas par un enjeu de politique fiscale publique), ou encore par les médias qui se sont fait berner (même si ce de côté là, il leur faudrait une paire de couilles que l’on a jamais vu), mais surtout de la part des autres médias, comme le Nouvel Obs qui a publié un article modérant pour le moins le dossier de 60MC, ou encore Mediapart qui publie régulièrement des articles et même un blog sur la e-cig et les enjeux politico-économiques de ce nouveau produit.

      Moi j’ai confiance, et je pense qu’il faut continuer, à leur mettre la pression sur leurs site et page FB, à en parler sur les forums de vapotage et autres Doctissimo, bref que l’état et les lobbies comprennent que là, ils ont très très mal joué, et que désormais décider d’une politique anti-cigarette électronique et liberticide va devenir très très compliqué à faire passer.
      Bref, qu’ils feraient mieux de changer leur fusil d’épaule, bien relire leur rapport, et plutôt favoriser le développement de la e-cig, sinon ça va être une nouvelle polémique à la mariage pour tous… Et je ne crois pas qu’ils aient besoin de ça en ce moment, et encore moins pour plus tard.d’ailleurs. Parce que les élections là, ça commence très bientôt, d’ailleurs la preuve, ils se mettent enfin à bosser 😉

      Donc non, faut rien lâcher, et crois-moi, si l’ambiance reste à vouloir faire la lumière sur la cigarette électronique, les médias relayeront. Car en fait, ils ne décident de rien, ils suivent le mouvement. A nous d’en imprimer un aussi…

      • modinfrance dit :

        Je n’ai pas dit que nous lâchions l’affaire (quand je dis nous je parle du Cace.), j’ai dis que nous passions au temps politique. Et tu sais ce que cela signifie je pense 😉

  7. L’article de 60 est tout simplement destiné à faire peur! on le sait depuis la nuit des temps, la peur est bien plus forte que la loi… et ce magazine ne rentrera plus jamais chez moi, je n’ai, à partir de ce jour, plus aucune confiance dans leurs articles, ça pue la manipulation gouvernementale!! Tous les moyens sont bons pour ramener les fumeurs vers les « tueuses » et empocher les sous! La santé humaine…. n’est pas la préoccupation de nos ministres! J’espère que nombre de médecins et autres spécialistes vont dénoncer haut et fort le scandale de ce « torchon »!

  8. david dit :

    malheureusement comme tu l’as souligné, le mal est fait !! et a quelques semaines d’un vote pour la e-cig..et de certaines décisions a prendre pour cette dernière..marisol va prendre ca comme argent comptant
    je crains qu’ils aient réussis leurs coups !!
    même si tout cela n’est qu’une fumisterie organisé

  9. […] Mise à jour 27 août 2013 à 15h26 : Yannick MAILLOU du site Modinfrance s'est apparemment procuré le protocole expérimental de l'étude de 60 millions de consommateur. Lire https://modinfrance.wordpress.com/2013/08/27/le-protocole-de-60-millions-de-consommateurs/ […]

  10. Gaël MATHIS dit :

    Le Dr Dupagne fera un point sur l’enfumage de 60 Millions de consommateurs dans l’émission scientifique de France Inter jeudi vers 14h45 (La tête au carré) !

  11. Merci à toi, pour cette analyse complémentaire…

  12. ils nous ENFUME? je vais continuer a vapoter !!! j’ai arreté depuis 6 mois et je ne vais plus fumer la tueuse!
    merci pour cette info !l’etat a les doigts lonnnnnngs sur certains magazines .C’est plus facile pour relayer une fausse info et faire peur aux gens!!
    bonne vape!

  13. mimich57 dit :

    A PARTAGER SANS MODÉRATION…. BUZZ CONTRE BUZZ D’UN VRAI SCIENTIFIQUE CETTE FOIS !!!…

    Source : Forum AIDUCE
    Le Professeur Forsalinos, qui a déjà conduit de nombreuses études sur la cigarette électronique , dénonce la publication de la revue 60 millions de consommateur. A juste titre :
    http://www.ecigarette-research.com/web/index.php/2013-04-07-09-50-07/126-a-new-study-on-chemical-analysis

    Une nouvelle « étude » sur l’analyse chimique de l’e-cigarette : rien de nouveau, mais une énorme publicité négative et intimidation

    Par Dr Konstantinos Farsalinos

    Il y a beaucoup de discussion dans le monde entier sur une nouvelle analyse chimique des liquides de l’e-cigarette qui a été présentée dans un article d’un magazine de consommateurs en France. L’article intitulé « Pas si inoffensif, de la cigarette électronique», qui signifie »pas si innocente, la cigarette électronique »ou »pas si inoffensive, la cigarette électronique »a été par la suite reproduite partout dans le monde avec des titres comme »E-cigarettes sont aussi nocifs que les cigarettes et pourraient causer le cancer, étude de revendications »(Daily Mail) ou « Cancer des cigarettes électroniques » (journal grec Espresso). Ces titres sont attribuables au fait que le commentaire français original (c’est un commentaire au sujet de l’étude, non pas une véritable présentation de l’étude) mentionné que certains produits chimiques ont été trouvés dans des montants plus élevés par rapport aux cigarettes de tabac et il s’agit d’un sujet de préoccupation majeur. Il y n’avait aucune mention du laboratoire qui a effectué l’analyse, aucune mention sur la méthodologie, aucune mention sur les résultats en chiffres. C’est qu’on appelle science?

    Où la vérité se trouve

    Des choses plus sur cette « étude » ont été dévoilés aujourd’hui. Quelques informations sur la méthodologie a été libérées dans un site français. Ils ont pris trois secondes bouffées, une fois toutes les 30 secondes. Ils ne nous disent pas combien de choux, ils ont pris ensemble. Ils ne fournissent aucune information à propos de savoir si une cigarette de tabac a été également testée. Ce qui semble étrange, c’est qu’entre bouffées ils étaient aspirant de l’air du laboratoire (au lieu de juste inactiver la pompe à vide). En outre, nous n’avons aucune information sur ce que les dispositifs ont été mis à l’essai. C’est très important parce que pas chaque périphérique possède le même contenu liquide ou l’efficacité de l’injecteur. Et il est évident que les appareils n’étaient pas testés par vapers afin de déterminer leur efficacité et si leur protocole est représentative d’une utilisation pragmatique.

    Cependant, je vais présumer que la méthode était absolument parfaite et tout a été fait de manière scientifiquement correcte. Aujourd’hui, la revue de consommateurs a publié plus d’informations sur les résultats, y compris les quantités de produits chimiques trouvés. Les résultats sont SHOCKING, pas à cause de l’inquiétude concernant la santé des consommateurs, mais parce que cela montre une fois de plus comment une étude peut être mal présentée et combien la peur et l’intimidation, il a produit au public (en particulier pour les utilisateurs de e-cigarette) pour presque rien.

    Les mêmes substances chimiques ont été testées dans les 12 marques de e-cigarettes dans une étude réalisée par Goniewicz et ses collaborateurs qui a été publié plus tôt cette année. Donc, rien de nouveau a été testé dans l’étude française. Plus important encore, les résultats de l’étude française sont presque identiques à celles du Goniewicz. Voici le tableau des résultats de ces deux analyses.

    Pour le nickel, l’étude française a trouvé 0,2-12 nanogrammes par 15 bouffées. Goniewicz avait trouvé encore plus que cela, mais il a également conclu qu’un inhalateur de nicotine pharmaceutique avait 190 nanogrammes de nickel par cartouche !
    Pour le chrome, l’étude française a trouvé 1.0-6,7 nanogrammes. Cependant, ils omettent de signaler si c’est le chrome hexavalent (chrome VI), qui est la seule forme de chrome pour avoir des propriétés cancérigènes. Pourtant, la cigarette de tabac peut ont jusqu’à 500 nanogrammes.

    Il est évident que la quantité de produits chimiques présents dans les vapeurs de l’e-cigarette est plus bas par rapport au tabac par ordres de grandeur (même si nous acceptons que la méthodologie était parfaite et les résultats sont tout à fait crédibles). Bien sûr, je ne soutiens pas que les e-cigarettes sont absolument sans danger. Nous ne savons pas encore qui, et plus probablement ils ne peut pas être aussi sûrs que la qualité de l’air. Cependant, il n’y a aucun doute que le risque potentiel est nettement plus faible. Alors, comment tous ces articles peuvent reproduire cette étude comme quelque chose de nouveau et « révolutionnaire » ?

    Le plus gros problème avec ces articles est l’intimidation des utilisateurs de e-cigarette. Chaque fois qu’un tel article est publié, il y a des vapers partout dans le monde qui jettent leurs dispositifs d’e-cigarette et reviennent à l’usage du tabac. J’ai vu ce qui se passe aux gens je sais, c’est le cas chaque fois que ces « nouvelles » sont reproduites avec des titres tels impressionnants et sans la moindre réserve des auteurs. En fait, cette étude française nous ne donne aucune information nouvelle sur la composition chimique de la vapeur de la e-cigarette et ne change en rien nos connaissances sur les risques potentiels de l’utilisation de e-cigarette et les avantages par rapport à fumer des cigarettes de tabac. Je ne peux pas expliquer pourquoi les médias du monde entier se réfèrent à cette étude comme si c’était la plus importante découverte sur les e-cigarettes.

    Le samedi 31 août, lors du Congrès annuel de la société européenne de cardiologie, je vais vous présenter une étude sur les effets immédiats de l’e-cigarette utilisée sur la circulation coronaire (le flux sanguin vers le muscle cardiaque). Dans cette étude, j’ai trouvé que l’utilisation de e-cigarette n’avait aucun effet néfaste sur le débit sanguin coronaire par rapport à une réduction de presque 30 % du débit sanguin causé par la fumée des cigarettes de tabac. Il s’agit d’une étude qui n’a jamais été faite avant, il fournit toute nouvelle information sur les effets de l’e-cigarette sur le système cardiovasculaire, mais cela ne signifie certainement pas que e-cigarettes ne causent pas de maladies cardiovasculaires ou crises cardiaques à long terme. De même, tout simplement la présence de certaines substances chimiques ne peut être présentée avec des titres comme « E-cigarettes causent le cancer » ou quelque chose de semblable. Au service consommateurs de scientifiques, et les journalistes devraient comprendre qu’il s’agit d’une question sensible et que leurs rapports et articles ont un impact direct et immédiat sur la santé de millions de personnes partout dans le monde.

  14. Quelle est la source pour affirmer qu’ils se sont limités aux arômes menthe ? C’est une donnée très intéressante.

    • modinfrance dit :

      Dans le magazine il y a un tableau sur double page avec le comparatif des ecig et le descriptif du liquide. Ils n’ont étudié que des liquides arômes menthe, mint, menthe fraiche… (10 au total)

  15. […] Le protocole de 60 millions de consommateurs. […]

  16. […] avoir analysé le protocole voir ici, nous allons maintenant pouvoir analyser leurs chiffres grace à leur réponse: […]

  17. […] this “study” were revealed today. Some information about the methodology was released in a French http://www.. They took 3-seconds smokes, once every 30 seconds. They did not tell us how plenty smokesthey took […]

  18. […] Quelques informations à propos du protocole (méthodologie) ont été révélées sur ce site français. Ils ont testé des bouffées de 3 secondes toutes les 30 secondes. Ils ne précisent pas combien […]

  19. […] this “study” were revealed today. Some information about the methodology was released in a French http://www.. They took 3-seconds smokes, once every 30 seconds. They did not tell us how plenty smokesthey took […]

  20. […] odhalil niektoré informácie. Daľšie informácie o protokole (metodike) boli zistené na francúzskom webe. V štúdii použili 3 sekundový poťah, raz za 30 sekúnd, ale nezverejnili koľko poťahov bolo […]

  21. […] Le protocole de 60 Millions de Consommateur dévoilé en partie et vivement critiqué […]

  22. […] the methodology and the results. They partly confirmed the information previously presented in a French website, however they forgot to mention that between puffs they were continuously aspirating air from the […]

  23. […] methodology and the results. They ingrediently confirmed the information previously presented in a French http://www., however they forgot to mention that between smokesthey were continuously aspirating air from the […]

  24. Sylvain dit :

    Je vapote une e-cigarette moderne depuis juste quelques jours et…je constate sur mon rythme cardiaque qu’il est redescendu au dessous de 80 pls/mn. De plus cette « étude » fait aussi peur aux médecins qu’ils ne la recommandent pas non plus aux fumeurs. C’est d’une part compréhensible puisqu’ils ne réagissent que par rapport à ce que dit l’ANSM (anciennement Afssaps). Les médecins ne la recommandent généralement pas car selon la plupart d’entre eux à juste titre, il n’y a pas de recul sur l’effet sur la santé par rapport à la durée d’utilisation dans le temps puisque c’est un produit récent. De plus il n’y a pas d’étude scientifique objective concernant la e-cigarette. Sachant maintenant que 60 millions est un journal avec participation de l’état (si j’ai bien compris?), je ne m’étonne pas de leurs conclusions…Puisque donc le tabac est taxé, la question devient comment taxer la e-cigarette??? D’abord sur le taux de nicotine qu’elle contient, certe, mais encore, pourquoi pas sur les produits de conception électronique (ce qui est déjà fait probablement comme pour les disques durs), ou sur l’incitation qu’elle donne aux jeunes quand on vapote en publique. Avec ou sans idées fournies par moi ou n’importe quel quidam, le gouvernement y parviendra de toutes façons puisque nos hommes politiques se couchent et se lèvent le matin avec toujours une nouvelle idée de taxe à imposer aux gens.

  25. Toutes les études sont bonnes à prendre. Même si elles ne sont pas favorables à la cigarette électroniques, elles ont le mérite de faire avancer les choses. Je trouve cela plutôt intéressant d’avoir des retours d’expertises indépendantes. Au final, c’est le consommateur qui va en tirer le bénéfice car les produits vont se bonifier.

  26. J’arrive un peu tard. Mais effectivement, ce test de la part de 60 millions de consommateurs est une aberration ! Il n’a aucunes valeurs scientifiques mais pourtant il a été repris en masse par la presse..

    C’est vraiment dommage de voir ce genre d’études non constructives. Malheureusement, les fumeurs qui sont intéresser par la cigarette électronique peuvent être découragé par ce genre de discours de la part d’une telle « institution ».. Ce genre d’étude est faite pour décourager les futurs vapeurs novices, c’est triste.

    Sur ce, bonne vape !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s