Test du Gecko Dry par fififlo01.

Publié: 24 septembre 2012 dans Gecko Dry

J’ai proposé à fififlo01 de bien vouloir tester le futur Gecko dry. Je le savais connaisseur en mod 10440 et en ato dry réparable, il était donc le cobaye idéal. Voici donc ce qu’il a posté sur plusieurs forums hier soir.
(je précise que je ne suis pas intervenu, et qu’il a été libre d’écrire ce que bon lui semble, même si par correction il m’a demandé l’autorisation de le faire)
Merci à toi pour ce coup de main.

Mise en vente d’ici 10 jours, vous serez informé des modalités via ce blog.

______________________________________________________________

Bonjour à tous,

Voilà quelques jours, Mayannick me posait une question : Si je voulais être testeur pour le Gecko Dry. A votre avis, j’ai répondu quoi ?
Il est vrai que je ne kiffe pas du tout les Mods en 10440 et que je n’ai fait aucun comparatif de ces derniers ( 10440 Battle ). C’est donc avec impatience que je guettait mon facteur (qui est en fait une factrice) et enfin, l’enveloppe tant attendue est arrivée. Je l’ai quasi déchiquetée pour découvrir son contenu, fiévreusement cherché un drip assorti et enfin, je peux vous présenter le Gecko Dry :

gecko211.jpg

La première chose qui m’a frappée, c’est sa légèreté. Une plume dans la main. Je ne l’ai pesé que plus tard (avec une balance qui ne mesure que de 5g en 5g) et au complet, avec accu, montage fibre, tip et liquide compris, il ne fait que 30 grammes ! Mais je brûle les étapes, revenons au détail de ce petit lézard :

Il se compose du corps lui même avec switch au cul, d’un cache tenu par un joint et perçé au diamètre des drips 510, d’un caps qui se dévisse pour laisser le passage à l’insertion de l’accu par le haut du Mod (le drip n’est pas fourni, c’est un des miens). Le cache tient bien, pour le premier démontage, j’avais un peu peur de forcer pour l’ôter, mais je l’ai bien vite lubrifié avec un peu de VG et là, c’est juste le parfait équilibre : il tient très bien en place et reste facile à enlever.

gecko214.jpggecko215.jpggecko216.jpggecko217.jpggecko218.jpg

Le switch est vérrouillable grâce à une bague qui se visse et dévisse. Il est à noter que même déverrouillé, on peut poser le Gecko verticalement sur la table sans risque de déclenchement. La résistance de ce dernier doit se régler en modifiant le ressort du contact qui est coté pôle positif, soit en haut, donc facilement accessible (mais je n’ai pas eu à le faire, il est très bien ainsi pour moi) Vous voyez également sur la 4ième photo, le trou d’évent, discret. Ce dernier (le switch) est vissé de l’intérieur. Sur la photo suivante, l’intérieur du cache avec les vis de fixation pour le résistif.

gecko219.jpggecko220.jpggecko221.jpggecko222.jpggecko223.jpggecko224.jpg

Préparation du chantier de test : mèche de chez Cétinquivabien, Kanthal 0.15, fil de laiton de 0.8mm, pinces, ciseaux, tournevis et tous l’outillage qui va bien. Pour nourrir ce petit, je lui ai fait venir des 10440 Joyetech. L’accu mesuré à 4.05V, une fois inséré envoi 4.04V aux bornes de sortie.

gecko225.jpggecko226.jpggecko227.jpg

Je prépare une mèche classique : repliée en quatre et enroulement de Kanthal autour de mon fil de laiton pour ne pas trop compresser les fibres de la mèche (3 tours ce qui fait approximativement 1.5 Ohms). Je la fixe sur les bornes et la positionne au dessus. Une goutte de VG neutre pour tester : Pas mal pour une première !

gecko228.jpggecko229.jpggecko230.jpg

Je reglisse le tout (les mèches) dans le cache que je remet sur le Gecko (en positionnant bien le trou d’arrivée d’air face à la résistance, entre les deux boucles de mèche, et non pas face à la mèche), alimente le tout avec 3 bonnes gouttes de liquide, remet le drip, et, …. 1ère taffe. Ca envoie plutôt bien, non ? 😉

gecko231.jpggecko232.jpggecko233.jpg

Tellement bien que j’en redemande

gecko234.jpggecko235.jpg

Je me suis ensuite amusé à faire différents montages, plus de tours, moins de mèche, plus de mèche, mèche attachée au dessus (je ne conseille pas car le haut de la mèche vient alors trop prêt de la base du drip) J’ai même tenté une mèche génésis pour l’alimenter en dry, mais là, c’est la place qui m’a manquée.

gecko236.jpggecko237.jpg

Finalement, ce que je recommanderai (avis perso bien entendu) c’est le montage de la première photo ci dessus : mèche repliée en 4 avec 3 tours de kanthal 0.15. C’est juste hallucinant ce que ça peut produire comme vapeur ce petit Gecko ainsi équipé. 3 bonnes gouttes de liquide durent une bonne dizaine de taffes, et des taffes comme sur les photos !

Pour bien se rendre compte de sa taille
Diamètre 14 mm
Hauteur avec le cache et sans drip : 92 mm
Le cache fait 15 mm
Poids 30g tout équipé (y compris l’accu)

Le voici entouré d’un P10 et d’un précious et à coté du Provari pour bien visualiser

gecko238.jpggecko239.jpg

Pour terminer, il faut que je vous dise que j’effectue des travaux à la maison et ce week-end, j’ai posé du parquet dans une pièce refaite. Quel rapport avec le Gecko me direz vous ? Ben, j’ai continué à vaper avec, et, ce qui devait arriver, arriva. Je l’ai mis dans la poche du pantalon et oublié un bon moment. Je me suis donc démené, assis, debout, bougé dans tout les sens, sans aucun ménagement. Lorsqu’enfin je l’ai cherché et que je me suis rappelé où il était, j’ai eu un moment de solitude. Mais c’est sans compter sur les ressources de cette petite bête. Il est ressorti totalement intact de ma poche de pantalon. Le cache toujours en place, le drip dessus et prêt à fonctionner comme s’il avait été rangé sagement sur une étagère. Sa finition brossée a résisté à ma façon de bricoler, et c’est plutôt une très bonne chose (qui a dit que j’étais un bourrin en bricolage 😈 ) Bref, c’est vraiment un Mod tout terrain qui ne craindra pas d’être malmené dans une poche. Il n’a pas de liaison 510 entre l’ato et le corps du Mod, il est compact et peu encombrant. Il conviendra à merveille à tous ceux qui veulent pouvoir trimbaler leur Mod dans la poche. Les 10440 Joyetech font merveille dessus et surtout, elles ont une bonne autonomie. Je n’ai eu besoin que de 2 accus pour la soirée de test et deux par journée de bricolage.

Bref, pour un adepte des 10440 comme pour tout ceux qui veulent un petit Mod à la ligne sobre, discret, qui résiste à tout (ou presque, j’ai pas testé les coups de maillet à parquet 😈 ) facile à vivre et simple d’utilisation, reconstructible donc réglable comme chacun l’entend, le Gecko Dry, ça le fait bien.

gecko10.jpg

Mayannick, un grand, un énorme Merci d’avoir pensé à moi pour ce test.

petit_chat.gif

Advertisements
commentaires
  1. […] Test du Gecko Dry par fififlo01. […]

  2. modinfrance dit :

    […] Test du Gecko Dry par fififlo01. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s